Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Archipel de Riou

Atlas de la biodiversité en PACA

Revue de presse

N° 108

Hier un soleil sans l'ombre d'un nuage....

Vue de la casemate vers l'est

L'occasion rêvée d'observer les oiseaux de l'archipel de Riou, au large des calanques de Marseille et Cassis.

J'avais pris ma doc, les jumelles, et les ouvrages de Chantelat (Ed Solar) et de Singer (Ed Nathan).

Juste après l'ancienne vigie des Goudes, un éperon rocheux fait face aux îles. A ses pieds la calanque de Marseilleveyre. Là, sur la crête les ruines d'une casemate construite par les allemands. Il n'en reste que quatre murs creusés dans le rocher. Et une dalle, lisse, sans décombres, propre : un lieu préservé à l'écart des sentiers fléchés.

La ruine domine les îles de Jarre et du Jarron, l'île Plane, les deux Congloué. Il est à même hauteur que l'île de Riou. C'est un merveilleux poste d'observation pour observer les îles, leur faune, et notamment les oiseaux.

La vue embrasse la Méditerranée du cap Sicié à l'île du Planier. La colline de Six Fours, le Bec de l'Aigle, le Cap Canaille, le nez du Cap Morgiou, le cap Sormiou, la Candelle, le belvédère de Titou et Ninou, l'île Maïre, tout est à portée de vue, à portée de main, posé sur une palette de bleus infinis.

 

Les cargos contournent Riou par le large, les voiliers, les pêcheurs naviguent entre les îles. C'est là, dans le mouillage de Jarre que le Grand St Antoine, placé en quarantaine, jeta l'ancre à son retour du Liban. Et c'est dans la crique de Marseilleveyre, sous la pression des commerçants, que nuitamment les marchandises attendues pour la grande foire de Beaucaire furent débarquées et acheminées dans Marseille. Et avec elles le bacille de la peste.

Quand le mistral souffle, le vent tournoie entre les quatre murs de l'ancienne casemate. On ne peut y rester. Mais quand il est assoupi, quand le soleil inonde la Méditerranée, j'aime accrocher mon hamac à ces vieux murs.
Et là, enfermé dans ce cocon, un livre entre les mains et les jumelles à portée, je contemple la plongée du cormoran, le vol du faucon pèlerin, du puffin ou plus rarement de nos jours d'un aigle de Bonelli. Et je lis...

Sur cette dalle nous y avons aussi dormi aussi nombreux que possible, avant que les calanques ne deviennent parc national. C'est un lieu d'une extrême beauté où la nuit, sous les étoiles, le ressac est quasi toujours perceptible. L'ancienne vigie des Goudes se détache au couchant dans l'éblouissement du soleil puis sur la muraille grise de l'île Maïre, découpée à contre jour comme un origami. Le blockhaus à son sommet est alors posé comme une casquette dans les rougeurs du soleil. A nos pieds les batteries de Napoléon font songer à ces monticules de terre que les photos aériennes dévoilent et révèlent être des ruines ensevelies.

 

Vue de la casemate vers l'ouest

 

Ile Riou vue de la Candelle. Cap Morgiou au 1er plan

 

Le ciel est vide, bleu immense. La mer clapote sur les rochers.

"Elle est là, bleue, clapotis
Il est nu, bleu immense, sans nuage
Entre eux...
L'air qui danse sur la roche
et efface
pins et cistes chauffés à blanc"

Au delà de la ruine, la crête devient étroite. Il y a danger à s'y aventurer quand le mistral souffle. Les rafales vous déstabilisent. La crête mène au plateau. Lequel domine la calanque de Marseilleveyre et sa dizaine de constructions sommaires.
Il y a du monde sous la tonnelle du restaurant. Il y a toujours du monde même en semaine. "Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté".......

En bordure du plateau deux petits murets vous mettent à l'abri du vent, pour mieux gouter à ce monde en miniature, ces îles, cet horizon dégagé, l'envol des goélands, panorama et couleurs...

 

J'ai toujours un hamac de randonnée dans le sac, 390 g, made in China,. Donné pour pouvoir supporter jusqu'à 100 kg.... mais prudent je n'y pose que délicatement mes 80 kg... Il est extrêmement pratique : plié, il a la taille d'un portefeuille, il n'attend qu'une chose être attaché entre deux pins, face à la mer, et que je rouvre un livre de Camus, Giono, Char ou St John Perse... Le soleil, la mer, l'iode, la chaleur donnent alors à ses pages une saveur toute particulière. Parfois la lumière est tellement aveuglante que pour lire je rabats les cotés du hamac et me pelote à l'intérieur. De courtes mais ferventes lectures.

Des coins secrets comme cette casemate les calanques en comptent des dizaines. L'afflux touristique les ignorent superbement, heureusement.

Début novembre nous étions au cap Sicié et avons eu la chance d'observer un couple de faucons pèlerins et un couple d'aigles de Bonelli, dans le même instant. Les faucons, en vol stationnaire trépidant, étaient aux aguets à mi falaise; les aigles, débonnaires, planaient au dessus de la crête. Pour recenser les oiseaux en région PACA, la LPO a ouvert une page régionale : abc.faune-paca. C'est comme un cairn, à chacun d'y apporter sa pierre.

Bonnes randos.

 

Salsepareille sur le vieux mur

Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Suivez les bouquetins... à distance

Ne plus recevoir la lettre d'information

Retrouvez les lettres d'info de Rando Var