Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

La Clarée & Névache

Randonner autrement : Rando Var

Revue de presse

N° 115

Comparaison et raison

Lézard tiliguerta

 

La Terre a connu six périodes d'extinction massive des espèces.

La plus connue étant celle des dinosaures au crétacé (Tertiaire) voilà 65M d'années.
Et nous sommes, hélas, dans la 7ème période avec un rythme de destruction des espèces inégalé : 20% des espèces pourraient ainsi disparaître d'ici 2028 par la seule action de l'homme. Si bien que certains entomologistes du CNRS aujourd'hui, spécialistes des coléoptères, doivent aller au bout du monde pour renouveler leurs collections.
Tout randonneur un tant soit peu observateur est ainsi appelé à se poser quelques questions...

Du lézard...
Ici, en Provence, il n'est pas rare de rencontrer deux ou trois lézards, un ou deux papillons, un ou deux scarabées lors de randonnée... En Corse, où nous étions voilà 15 jours à peine, c'est deux à trois CENTS lézards, d'espèces différentes, que nous avons rencontré dans chacune de nos randonnées, ainsi que des centaines de bousiers (coléoptères coprophages), des centaines de scarabées (coléoptères), des insectes à profusion, des bourdons, etc... Scarabées, bousiers, sont des espèces totalement absentes aujourd'hui de la plupart de nos randonnées continentales....

 

Pourquoi ? La Corse est le département qui, proportionnellement à sa population, a connu le plus de morts lors de la 1ère guerre mondiale. Elle ne s'en est jamais remise, et n'a pu développer une exploitation agricole industrielle - seule la plaine d'Aléria a connu avec le retour des rapatriés d'Algérie une agriculture productiviste. Aussi la nature a conservé dans l'île la diversité que le productivisme ailleurs a étouffé.

à l'abeille...
La mortalité des abeilles est de 30 % aux USA aujourd'hui, 20 % en Europe du Nord. Dans certaines régions chinoises, faute d'insectes pollinisateurs, la pollinisation des vergers s'effectue aujourd'hui à la main . ... Or 1/3 de l'alimentation mondiale dépend de la pollinisation.
Alors certes les insecticides qui détruisent le système nerveux des abeilles ne sont pas seuls en cause, il faut compter aussi le frelon asiatique, le varroa, un acarien qui s'installe dans les ruches, et le nosema, un champignon parasite qui colonise le tube digestif de l'abeille. Mais l'homme en fragilisant l'abeille avec les insecticides a préparé leur hécatombe. La production de miel en Languedoc est ainsi passée de 40 000 tonnes en 2010 à 15 000 tonnes en 2013 !

puis aux marcassins...
Dans les calanques, le week end dernier, nous sommes tombés sur une portée de 7 marcassins aux portes de Luminy. Des affiches apposées par l'ONF le long de la piste qui conduit au col de Luminy, stipulent :
"Il est interdit de donner à manger aux sangliers, de tenter de les apprivoiser et de les attraper..."

 

Marcassins aux portes du Parc national des Calanques de Luminy

 

Sept marcassins quasi apprivoisés, retrouvant la domestication de leur lignée.

 

Il y a peu de temps, à la porte du parc, les poubelles étaient régulièrement renversées. Un coup de museau et le garde manger basculait. Tous les matins les sangliers venaient faire leur tri sélectif... Afin de pallier cette adaptation de la faune "sauvage" au monde d'aujourd'hui le parc a fait installer des structures métalliques pour empêcher le renversement des poubelles. Peine perdue quand les retenues ne sont pas bouclées... Ainsi aux portes de Luminy les sangliers, jour et nuit, sont chez eux.

Cette prolifération du sanglier contredit-elle l'extinction massive des espèces ? Ce serait oublier que le sanglier d'aujourd'hui n'est plus celui de nos grands parents. Cette espèce là a disparu, comme les lézards, les vers luisants.... Cet ancêtre là mettait bas 1 à 2 marcassins, une à deux fois maximum par an. Aujourd'hui l'espèce croisée avec des cochons domestiques met bas des portées de 7 à 10 marcassins, 3 fois par an. Et l'espèce n'a plus de prédateurs. Notamment dans les parcs nationaux !

La justice, seul prédateur ?
D'où des situations cocasses comme celle où La fédération des chasseurs des Bouches du Rhône, à la demande pressante des riziculteurs de Camargue, voulut mener en justice le parc naturel de Camargue pour dégâts provoqués dans les rizières par les sangliers ! allant jusqu'à demander à ce que des battues soient ouvertes dans le parc de Camargue !
La prolifération des sangliers ne doit pas faire illusion : le sanglier est une espèce "domestiquée", d'élevage, un nouvel "OGM".

 

...et aux cigales.
En Corse aussi les cigales stridulent. Il est possible d' écouter deux, peut être trois cigales travailler leur archet simultanément. En Provence, ce n'est pas deux à trois cigales qu'ont peut entendre striduler au même endroit, mais dix, vingt... un concert, fortissimo. Est ce bon signe ? Le signe que l'extinction massive des espèces n'est pas si massive, ou est ce aussi une illusion ?
Chaque jour en Corse nous avons rencontré des dizaines et des dizaines d'oiseaux, de la fauvette sarde à l'aigle de Bonelli, qui tous se nourrissent d'insectes, de larves, et.... de cigales. Quand l' oiseau se raréfie les cigales chantent...

Mais bonne nouvelle (?):
Le Conseil d'Etat a décidé, le 30 juillet dernier, d'annuler le classement comme animaux « nuisibles » de la pie bavarde, de la corneille noire, du geai des chênes, de la fouine, de la martre et de la belette, dans les départements de l'Aube, Aude, Calvados, Dordogne, Isère, Marne, Seine et Marne, Rhône... Mais que cache cette bonne nouvelle, une raréfaction excessive ?

Bonnes randos

 

Cigale après dernière mue

Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

La Haute Ubaye

Ne plus recevoir la lettre d'information

Retrouvez les lettres d'info de Rando Var