Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Sentiers du littoral

Les salins d'Hyères

Revue de presse

N° 86

Voici, enfin venu, le temps des équinoxes...

Partager


Méditerranée : tempête d'équinoxe

 

Octobre, bientôt. Octobre, enfin. Voici venu le temps des équinoxes, mois où la Méditerranée bascule, où le vent court en tous sens, hachure les flots, les froisse, les soulève, les tord, et les rejette.

Plus d'arabesque de Dramont à Camarat, de Sicié à Porquerolles, du Défend au Cap Canaille. Les courants ne courent plus de cap en cap, enjambant les baies, grisant de leur fleuve lent des flots endormis.

L'équinoxe "décrasse enfin cette côte qui ne s'est pas lavée depuis juin, il la débarbouille de sa poussière, de son azur, () de ses faux sauvages et de ses derniers touristes". Puffins yelkouans et cormorans huppés ont déserté la côte, gagné le large. Puffins cendrés, océanites tempête ont sevré leurs progénitures, les ont poussées à l'envol. Dans les vignes rabattues les dernières baies sont grappillées. Villages et ports arrondissent le dos, rentrent la tête, serrent les coudes. Le baromètre, inerte à Marseille, plonge à Fréjus.

Eclairage et couleurs se délavent, déteignent, se fanent.
"Les Iles d'Or se sont changées en Iles d'Anthracite. L'horizon n'est plus ces deux surfaces additionnant leur indigo, mais une bande ardoisée surmontée de coton gris."

Et la mer, "cette machine à voyage" chantée par tout marin, travaille en grinçant.

"Les vagues, vieillards à longues barbes, se jettent en avant, crachent comme des prophètes, crachent de toutes leurs forces, puis ravalent leur salive dans un silence plein de galets et relancent une bave qui leur retombe sur la tête. Le rivage gémit. Tout plie, se déplie, se replie.
Les lames transportent à terre des crabes étonnés, improvisent des piscines au haut des rochers, concassent gloutonnement des palourdes, vomissent dans les calanques de mica noir et jusqu'au fond des grottes des arêtes de palmiers, des algues, du sable gris, de l'écorce de chêne-liège, des oursins aux piquants brisés et des bouchons de flotteurs blanchis, arrachés aux filets qui sèchent sur la plage, pareils à des vertèbres de chameau dans le désert."

 

Grand frais à la presqu'île de Giens, vue sur l'île du Petit Ribaud

Grosse mer à Nice

"La presqu'île de Giens est devenue l'Islande et le Lavandou, la Cornouaille. Les bruits même sont méconnaissables : au lieu du ronronnement à trois temps qui endort la Promenade des Anglais, c'est maintenant un tonnerre breton, une fanfare de Neptune, un tremblement de mer.
Et pourtant l'équinoxe exprime un équilibre, une égalité : c'est la symétrie entre le jour et la nuit, entre le chaud qui s'en va et le froid qui vient, tandis que l'homme hésite encore entre la toile et la laine."
Paul Morand - "Méditerranée, mer des surprises" - 1938, Editions du Rocher

Mais ces tableaux de Morand, campés en peu de mots, colorés, truculents, où le rythme de la phrase raisonne comme une vague, baignent de relents racistes; Ils précédaient le temps des rafles, celui du camp d'internement des Milles.

 

 

Avec l'équinoxe voilà les temps venus de redécouvrir les sentiers littoraux, abandonnés l'été aux touristes, aux touristes repartis quand la côte devient la plus belle. L'occasion d'énumérer tout ce que la toponymie, issue du brassage des langues et des peuplements, porte de diversité.

Là, le vent et le sel des embruns font perdre au pin son port naturel, et le font bonzaï.
A son pied, la Barbe de Jupiter, le Crithme maritime, la Germandrée tomenteuse, l'Astragale, le Petit Statice, le Plantain en alène, résistent admirablement aux contraintes de la mer.

Ce trait de côte, cet espace apparemment nu, impropre au développement de la vie, désolé, domaine cependant d'une faune et d'une flore spécifiques, se retrouve entre delta du Rhône et Italie, sur tous les îlots inhabités. Ces îles feront l'objet d'une prochaine lettre d'infos.

Bonnes randos.... !

 

 

Porquerolles, île d'anthracite : vers la nuit étoilée, tremblante du crissement des cigales..."

Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Les salins, histoire salée

Ne plus recevoir la lettre d'information

Retrouvez les lettres d'info de Rando Var