Rando Var

rando83.fr - Rando Var - Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > Patrimoine > De la frontière

De la frontière

samedi 21 octobre 2017

De Cavour à la ligne Maginot

Parce que Nice était relié à Turin par la route du sel, le comté de Nice fut stratégiquement importants pour les Etats de Savoie jusqu’en 1860.

Cavour réclama et obtint, lors de l’unification italienne, les pentes ouest du Mercantour, obligeant la France, selon les directives du Général Séré de Rivières
- à mettre en place un triple réseau défensif de forts ;
- à créer les bataillons de Chasseurs alpins (1888), en réponse aux "Alpini" mis sur pied par Rome.

Les forts et batteries de Mallemort et Viraysse (Haute Ubaye) datent de cette époque.

La montée du fascisme en Italie et les visées annexionnistes de Mussolini sur Nice, dix ans avant le péril nazi, conduisent la France à revoir le système de défense du sud est alpin.

Les obus torpilles rendent en effet caducs les forts existants.

En 1930 le ministre de la guerre, André Maginot, obtient du Parlement les crédits pour renforcer les fortifications existantes et en créer de nouvelles. Des casemates bétonnées et enterrées sont alors édifiées sur 120 kms de frontière.

Les anciens ouvrages de Mallemort et Viraysse sont alors intégrés à ce dispositif.

La ligne "Maginot" sera construite en 10 ans. Elle ne jouera son rôle, défendue par les bataillons alpins, que dans les Alpes du sud est où aucune place ne tombera aux mains de l’adversaire...

Occupée par les troupes allemandes en 1943, elle gênera considérablement et les alliés et la résistance dans leur ré appropriation des territoires.