Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > RAu - delà > 1 - Alpes de Haute Provence > Montagne de Lure - Plateau de St Christol > Le long des crêtes de Lure

Le long des crêtes de Lure

jeudi 12 novembre 2015

"Du haut de Lure on voit se déployer toute la Haute Provence magique : des Alpes à la Sainte Baume, de la Sainte Victoire au Pelvoux, des monts Aurélien aux sommets de la haute Drôme, de Cavaillon à Sisteron, tout ce pays de châtellenies diverses, de châtaigneraies, de saulaies, d’olivettes, de lavandes, de ronceraies et de vieux usages fume, ronfle, gronde, dort, s’aplatit dans le vent, éparpille le parfum de ses tilleuls, de ses lavandes, de ses bourgeoisies cloîtrées dans les vieux hôtels XVIIIe de la montagne, de ses petites fourmilières de paysans sagaces et muets, de ses troupeaux, de ses déserts."
Giono (Provence)

Lure, sans être le Mont Ventoux, est un observatoire de 1ère grandeur...

Dénivelé : 730 m Durée : 6 h30

Départ L’Hospitalet (alt 890 m)

Localisation :
A partir de Forcalquier suivre la D950 en direction de Banon puis la D12. Stationner sur la placette au nord du hameau.

Voir la carte IGN
Cartes IGN au 1 / 25 000 : 3240 ET
L’extrait de carte ne suffit pas pour randonner : il est indispensable de disposer de la carte indiquée.

JPEG - 732.4 ko
Bergerie en ruine

De la placette se diriger plein Est et emprunter le chemin du Colombier. Dépasser le réservoir et, avant le chemin de la carrière, bifurquer vers l’est en suivant le vallon en direction des ruines de la bergerie Boudoune. Monter alors en direction Nord Est pour couper le vallon du Champ Lombard, , abandonner la forêt pour la steppe d’altitude et rejoindre la crête qui de Narreteau (1477 m) conduit via le point 1633 au sommet du Contras (1614m).

L’ubac de Lure se dévoile à vos yeux, le Jabron coule à vos pieds, la montagne de Chabre, la crête du Travers et la montagne de l’Ubac vous font face, le sommet de Lure est plein Est. Le Treboux est dans l’alignement du Ventoux.

On constate que la hêtraie sapinière est beaucoup plus développée en ubac. Elle occupe les parties les plus élevées. C’est autour de 1300m qu’elle est en contact avec les reboisements de pins et de mélèzes. Tous ces reboisements ont été effectués au début du XXe siècle afin de protéger le versant contre les excès de la torrentialité.

JPEG - 1 Mo
Jeu de lumière dans la hêtraie

Du Contras rejoindre le sommet du Goy (1542 m), traverser la hêtraie en suivant la ligne de crête vers le Nord ouest. Du Goy, se diriger plein sud en suivant la dorsale. Elle mène aux ruines de la bergerie de Chauvet.

La bergerie, appelés jas, est une nef que parfois séparent et renforcent des arcs doubleaux. Elle peut avoir dans ce cas deux portes. Généralement la porte est dans l’axe principal. A proximité, sur une base carrée, le logement du berger est lui aussi fait en pierres sèches, sans liant, avec une grande économie de bois : le linteau est souvent constitué de deux longues pierres accolées, presque toujours retaillées. Les niches, les rangements divers sont en pierre.

JPEG - 665.7 ko
L’appareillage du jas est soigné

Les fenestrons, quand il y en a, sont soignés. Ces constructions nécessitent un entretien permanent. Chaque année il y a des pierres à recaler. Les cabanes actuellement debout datent seulement de l’arrivée des chemins de fer. Elles ne sont pas plus anciennes.

JPEG - 932.9 ko
Au pays des bories

De la bergerie rejoindre le vallon des Téous à l’Est et le suivre jusqu’à la confluence du vallon des Girons où l’on retrouve le sentier fléché, GR de pays Tour de la Montagne de Lure. L’abandonner au niveau du Champ de l’Amant pour rejoindre directement le point de départ.

"Je la voie nue, elle m’attend. Ses plantes m’offrent de quoi vivre. Il n’est pas un pli de sa chair que je n’aie un jour humé à foison. Je suis comme tous les gens d’ici : je sens Lure à plein nez. Nos rêves ont été encerclés par elle de tout temps, nous n’avons pu les extirper d’elle. Nous songeons en fonction de Lure. Nous voulons bien tous les changements et tous les départs, à la condition formelle de l’emporter avec nous, de la charger sur nos épaules. Nous ne partirons pas sans elle. "
Pierre Magnan - La Folie Forcalquier


JPEG - 849 ko
Coupes

La forêt de Lure fait l’objet d’une exploitation du bois. Les pins sylvestres sont coupés par arbre entier. La machine élague toutes les branches et débite sur place le tronc en plusieurs morceaux. Cette méthode génère beaucoup de pertes. Le bois est vendu 6€ la tonne. Un hectare fournit en moyenne 82 tonnes de bois.

Quand les arbres sont destinés à produire des billes pour chauffage, les arbres abattus sont stockés sur place (photo) . Les arbres ne sont alors pas élagués mais coupés traditionnellement. La machine vient sur place pour transformer le bois en billes.

Portfolio