Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > Docs > Avalanches

Avalanches

samedi 14 novembre 2015

La montagne c’est aussi le grand silence quand l’avalanche s’est tue....

L’hiver est derrière nous. Et la neige perdure sur les massifs.

La neige de printemps : Avec des températures positives dans la journée, l’eau de fonte surgit et circule dans la couche de neige. Elle cascade de façon sonore parfois même sous nos pas. La nuit, par effet de recristallisation, les grains s’arrondissent et se soudent entre eux. Ainsi se forme la neige à grains ronds dite neige de printemps. Elle fait la joie des skieurs de randonnées ou des randonneurs en raquettes mais il convient de se lever tôt : "soupe" et pénibilité de la progression apparaissent vite avec l’ascension du soleil.

Mais la neige demande quelques connaissances en matière de risque d’avalanche, une analyse de la topographie selon l’exposition, et l’humilité de savoir renoncer ou changer ses projets quand le doute sur la sécurité s’immisce.

D’où cette page sur l’enneigement dans nos massifs, l’analyse du manteau neigeux et les réflexes à tenir - si c’est encore alors possible - en cas d’avalanche.

JPEG - 302.7 ko
Mourre de Chanier - Versant sud

Les basiques sont simples, et affaire de réflexe.

La veille vous avez consulté le bulletin météo et les prévisions du site neige de Météo France . Vous avez également pris connaissance des préconisations en cas d’avalanche

Alors vous savez qu’avant d’être engagé dans une zone non sécurisée, 4 points doivent avoir été réglés :

1 - Vous n’êtes pas parti seul
2 - L’ARVA est en position "EMISSION"
3 - Vous renoncez ou modifiez votre parcours ou évoluez de zone protégée en zone protégée en mettant entre vous de la distance et en n’effectuant pas de virages serrés
4 - Vous avez retiré les dragonnes et les lanières de sécurité.

JPEGMais l’avalanche est là, sur vous.

Vos réflexes de survie personnelle seuls comptent alors. Mieux vaut s’échapper seul que vouloir aider.
1 - Tentez de vous échapper latéralement
2 - Tentez de vous débarrasser de vos bâtons, skis, raquettes
3 - Tentez de vous cramponner à un obstacle
4 - Tentez de rester en surface
5 - Protégez vos voies respiratoires
6 - Créez une poche devant votre visage dès immobilisation.

L’avalanche est là, vous êtes spectateur en dehors du couloir.
6 points sont à tenir :

1 - Relevez la ou les positions à partir des quelles vous avez vu pour la dernière fois vos compagnons (la recherche se fera en aval de ces points)
2 - Appelez le 112 si votre téléphone portable passe.
3 - Placez un guetteur pour prévenir si une 2ème coulée devait survenir.
4 - Notez l’heure : vous disposez de 15 mn pour faire les recherches. Au delà de ce temps, si vous n’avez pu joindre le 112 et que les recherches n’ont pas abouti, partez donner l’alerte.
5 - Si d’autres randonneurs sont en vue demandez de l’aide en levant les deux bras en l’air.
6 - Recherchez à l’aval du point de disparition des victimes et de préférence sur les replats, creux, amont de rochers ou d’arbres où les victimes ont plus de chance d’être bloquées.

La montagne c’est le grand silence quand le vent ne se déchire pas sur les crêtes emportant les cristaux de neige en panaches horizontaux. C’est le grand silence aussi quand l’avalanche s’est tue.

Pour jouir de la montagne il faut humilité et connaissance quand les conditions ne sont pas requises. Il faut connaître les dangers pour agir avec intelligence et prudence. Et savoir solliciter un professionnel à l’occasion.

Mais... que la montagne est jolie.

Portfolio