Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > RAu-delà > 4- Bouches du Rhône > Sainte Victoire > Le sentier des Plaideurs

Le sentier des Plaideurs

dimanche 22 octobre 2017

Picasso venait d’acheter le château de Vauvenargues. Il avait écrit à ses amis "j’ai acheté la Ste Victoire" et chacun s’était dit "Il s’est payé le tableau de Cézanne..."

Cette belle bâtisse, au pied de la montagne Sainte Victoire, fut un lieu de création prodigieuse. Elle valait bien quelques Cézanne ...

Le sentier des Plaideurs débute au pied du château. C’est le sentier que les habitants de Puyloubier utilisaient, au XVIIIème siècle, pour se rendre chez le juge qui, près des fontaines, siégeait alors à Vauvenargues !

La montée s’effectue principalement en sous-bois, dans la fraicheur de l’ubac et la luxuriance de la végétation.

 

Dénivellé : 550m

Durée : 6h00

Départ : Parking situé à l’est de Vauvenargues

Localisation : Sainte Victoire

Carte : IGN 1/25 000 :

L’extrait de carte ne saurait remplacer la carte complète en randonnée

A partir d’Aix en Provence, rejoindre par la D10, Vauvenargues.
</td

 

JPG - 390.1 ko
L’atelier de Picasso

Du parking descendre vers la rivière La Causse, laisser à main gauche la piste de la déchetterie pour continument suivre le balisage vert.

Le sentier gravit la dorsale qui partage la vallée de Vauvenargues en deux vallons, plonge dans le vallon du Délubre, et s’oriente vers l’est pour rechercher la base de l’échine dorsale qui mène au col de Suberoque.

JPG - 3.2 Mo
Fritillaire

La végétation est riche, dense. Elle mêle chêne blanc, sorbier, pin d’Alep, genévrier et, résidus de reboisement de pin noir d’Autriche, reconnaissable à ses longues aiguilles. Au sol toute la famille des labiées, plus lavande, centaurée, valériane, quelques fritillaires, renoncule, ancolie, calament....... jalonnent le sentier ainsi que des cistes au pied couvert de cytinet.

Vers 650m les arbres quittent l’échine rocheuse. Ils se regroupent dans les vallons ou à la croupe de l’arête. Ils se raréfient. Chênes blancs et pins sylvestres croissent encore au col mais leur port est marqué des effets du vent.

JPG - 489.7 ko
Moutons sur la crête

Sur la crête le tracé rouge et blanc du GR conduit, vers l’est, au Col de Vauvenargues, et vers l’ouest au Bau des Vespres et à la Torque.

La végétation est rase : buis, narcisse à feuille de jonc, iris des garrigues, tulipe sauvage, psoralée bitumeuse, lin campanulé, muscari négligé, serapias tout autant négligé, herbes folles et quelques moutons sans chien et sans berger ...... Se diriger vers le couchant.

JPG - 506 ko
Le Garigaï

C’est une marche assez longue, au dessus du plateau du Cengle, avec la Ste Baume pour compagne à main gauche, le Ventoux, devant sur la droite, et le Devoluy , les Alpes dans le dos, au nord ouest... Buis, buis, buis et fleurs. Dans un pépiement d’oiseaux, le Plan de la Crau est un paradis : herbe verte et mini oasis perdues dans le plan où, allongés dans l’herbe verte, la brise passant au dessus des têtes, le monde vous oublie.

Quelque voix parfois résonnent loin sur le GR et se perdent, laissant un monde hors du temps, protégé par les buis, écoutant sa seule musique.....

JPG - 394.5 ko
Pieuré Ste Victoire et lac de Bimont

Il faut marcher longtemps encore le long de la crête avant d’arriver à la Croix de Provence, quand la grotte du Garagaï nous ouvre un œil rond sur la plaine de Puyloubier, blanche de soleil.

Et puis voilà la Croix, gravir ses dernières marches, relire les quatre plaques gravées en quatre langues et pesamment rejoindre le presbytère croyant, benoitement, le chemin de croix achevé.

JPG - 700.5 ko
Narcisse

Et là, des élèves de l’école militaire d’Aix, le sac et le ventre pleins de bières, jusqu’à 2h du matin, chanteront en canon, la Madelon et autres marches glorieuses, dont la seule fonction est de souder la troupe. Il est des rencontres qu’il vaut mieux ne pas connaître...

JPG - 666.8 ko
Tulipes

La redescente se fera, parmi les amélanchiers en fleurs, selon le confortable chemin des Venturiers, fléché en rouge. Le long de la route départementale nous rejoignons le GR9. Il ramène à Vauvenargues et ses fontaines......


La restauration du Prieuré est l’œuvre des Amis de Sainte Victoire.

Portrait du fondateur, selon le site des Amis de Sainte Victoire :

"C’est Henri IMOUCHA qui créa cette association, le 14 Mai 1955, avec ses amis aussi déterminés que lui, pour restaurer les bâtiments du Prieuré afin de les "rendre dignes de leur prestigieux passé et de leur naturelle destination". Pratiquement tous les dimanches, habitant Marseille, il venait par le train à Aix où il garait un vélo. Avec lequel, par la route Cézanne, il gagnait la ferme de Roques Hautes à Beaurecueil, au pied de la montée de Saint Antonin. A pied, par le tracé rouge, il montait au Prieuré ; là, il nettoyait, consolidait, embauchait, pour l’aider, les randonneurs de passage, plantait des fleurs, taillait des arbres et ... sonnait la cloche. Il y travailla avec opiniâtreté jusqu’à son décès en 1990."

La très belle restauration des lieux parle pour eux. Merci et bravo !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document