Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > RAu - delà > 4 - Bouches du Rhône > Calanques > Calanques de Cassis - Port Miou, Port Pin

Calanques de Cassis - Port Miou, Port Pin

lundi 28 décembre 2015

de Cassis au plateau de Cadeiron en passant par Port Pin

Port Miou, Port Pin, appelées calanques de Cassis, sont les deux plus longues calanques du massif. Orientées est Ouest elles bénéficient d’un ensoleillement prolongées.
Plusieurs résurgences ou exsurgences débouchent dans les calanques. La nature calcaire et karstique du massif, traversé par une multitude de galeries et rivières souterraines en est la cause. Leurs eaux ont pour origine non pas seulement Carpiagne ou la Gardiole mais la Sainte Baume et tous les massifs à l’entour.

La rivière souterraine de Port Miou a été explorée à de multiples reprises. Son débit varie dans des proportions considérables et en fait l’exsurgence la plus importante d’Europe. Ses eaux douces et propres à la consommation sont aujourd’hui en partie captées.

La Pointe Cacau, presqu’île entre Port Miou et Port Pin, est de toute beauté. Elle abrite une ancienne carrière où sous la trémie se cache une grotte archéologique. Elle offre un panorama incomparable sur l’arche de Castel Vieil, l’ouvert d’En Vau, de Port Pin avec, en fond, l’ile Riou et la Candelle.

Dénivellation : 150 m Durée : 3h 00

Lieu de départ : Cassis
Venant de Marseille par le col de la Gineste prendre, avant de rentrer dans Cassis, la direction des calanques. En venant de La Ciotat, traverser Cassis et prendre la direction Roches Blanches.
Stationnement : Un parking est aménagé à l’extrémité de la calanque, face à la carrière désaffectée

Voir la carte IGN

Quitter le parking en direction de l’ancienne carrière et longer le terre plein surplombant la calanque. Quelques centaines de bateaux sont amarrés à des pontons courant le long des berges. Le mouillage est abrité des vents et de la houle. A l’extrémité du terre plein une vieille bâtisse et le terminal de chargement des péniches surplombent la calanque. Les blocs et les pierres concassées extraites de la carrière étaient acheminées par mer vers Marseille et ses différents chantiers. Le sentier rejoint la mer et suit la calanque empruntant différentes corniches. En face, sur l’autre versant de la calanque, sont disposés les anciens quais de la carrière du cap Cable.

Le sentier passe devant la résurgence. Une plaque signale le drame qui s’y est joué lors de son exploration. L’eau douce frise la surface de la calanque. Etant de températures et de densités différentes, eau douce et eau de mer ne se mélangent pas.

Le sentier, délaissant la Pointe Cacau, bascule alors dans la calanque de Port Pin. En l’espace de quelques dizaines de mètres, le paysage mêle, aux avancées maritimes bleutées, la blancheur des roches calcaires, le vert fade des branches de pins, en un méli mélo somptueux, tout en nuances, tout en douceurs. Avec l’ocre des falaises du cap Canaille, la blancheur d’une voile ou le rouge d’un drapeau signalant un filet, les calanques offrent là une quintessence de la Méditerranée.

 

Quitter le GR et suivre le rivage ouest de la calanque. Le sentier rejoint le refuge du Piolet et surplombe la calanque d’En Vau

Vous pouvez descendre sur la plage d’En Vau, mais il faudra remonter ...

Pour le retour, mettre ses pas dans ses pas.


GIF - 22.9 ko

L’origine du mot « karst » vient d’une ville actuellement située en Slovénie, où ce modèle hydrogéologique a été décrit pour la première fois. Le relief karstique est un relief fragile, propre aux paysages calcaires, comme les Calanques.
Ce relief résulte de phénomènes d’érosions mécaniques et chimiques, dus notamment à l’action dissolvante des eaux de ruissellement et d’infiltration, chargées de dioxyde de carbone.

L’équation suivante illustre la réaction chimique :

CaCO3 + CO2 + H2O = CaH2(CO3)2
Dans les Calanques, on trouve des rivières souterraines, comme en témoigne l’exurgence de Port-Miou, ainsi que de nombreuses grottes souterraines et sous- marines (grottes du Capelan, du Figuier, de la Triperie, de la Trémie, de l’Ermite... ) Les eaux de ruissellement s’infiltrent dans le sous-sol et provoquent des phénomènes d’érosions mécaniques et chimiques, créant des fissures, des lapiaz , des avens, des cavités naturelles et des circulations d’eaux souterraines.

Une résurgence n’est pas réellement une source. Il s’agit d’une rivière qui réapparaît après s’être éclipsée sous terre ; l’eau provient des eaux de pluie infiltrées en surface et réapparaissant généralement plus bas, dans une vallée.

Après la dernière glaciation, le niveau moyen des mers se mit à monter. Cette élévation du niveau de la mer se conjugua avec l’enfoncement du rivage pour conduire à l’ennoiement des vallées et à la submersion de cette exurgence aujourd’hui sous-marines.

La source de Port-Miou a un débit moyen de 7 m3/s. Le débit à l’étiage est de 4 m3/s et par temps d’orage de 150 m3/s. Elle draine un bassin versant de plus de 1000 km2 à l’est de Marseille (comprenant les massifs de la Sainte-Baume et la Montagne Sainte-Victoire). Cela fait de l’exurgence sous-marine de Port-Miou la plus importante d’Europe.

Portfolio