Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > Rando Var > Haut Var et pays du Verdon > Du col d’Hilloire au Margès, en raquettes

Du col d’Hilloire au Margès, en raquettes

dimanche 22 octobre 2017

Dominant le lac de Ste Croix et les gorges du Verdon, le Grand et le Petit Margès culminent à 1561 m.

La randonnée raquettes décrite ci après débute en sous bois (pins sylvestres et chênes pubescents), pour traverser, au delà de la zone forestière, une lande (genets et buis) d’où émergent quelques hêtres. Elle conduit au sommet du Petit Margès, puis traversant la combe de la Glacière, au haut des falaises surplombant Verdon et Voie d’eau. Elle ouvre, in fine, l’accès au sommet du Grand Margès.

Cette randonnée offre une vue incomparable sur les gorges et les "pays" environnants. Le tout dans un environnement préservé, que fréquentent de nombreuses hardes de chamois. Les rives du Verdon, le cirque de Vaumale, les crêtes du Margès constituent pour cela un lieu privilégié d’observation des cervidés.

Du point de vue faunistique, la partie ouest des grandes gorges du Verdon, sur ses deux rives, abrite une population exceptionnelle de chevreuils et de chamois. La rive droite concentre, en plus, une vingtaine de couples de vautours fauves.

 

Dénivellation : 500 m Durée : 5h 30

Localisation : Rejoindre Aiguines, au sud du lac de Sainte Croix, et poursuivre la D 71 en direction de Comps, par la rive sud des gorges du Verdon. Un parking est aménagé, 1,5 km plus loin, au lieu dit "col d’Illoire".
Il y a une possibilité de stationnement plus en amont encore : effectuer 1km de plus sur la D71, passer, au delà du col d’Illoire, les deux virages en épingle : une piste forestière débute sur la droite dans le virage suivant, c’est le début de la rando. Possibilité de stationner là 2 à 3 véhicules.

Lieu de départ : Col d’Illoire (1056 m)

Voir la carte IGN

 

La piste forestière s’élève doucement à travers chênes et buis. La suivre sur 200 m environ jusqu’à la rencontre du GR en provenance d’Aiguines. Un cairn marque la jonction.

Suivre alors le GR à travers le sous bois de pins sylvestres (balisage rouge et blanc). Rapidement une première corniche est atteinte ; elle surplombe le Verdon et la Voie d’eau, 900m plus bas. La végétation se raréfie rapidement, remplacée par une lande de buis, genets et hêtres.

Le lac de Ste Croix, bleu émeraude, se détache progressivement. En arrière plan, la plaine de Riez, quadrillée et colorée, dresse, plantées comme des banderilles, les antennes de l’émetteur de RMC. Sur la rive droite du Verdon, la chaine de Montdenier, le Chiran coiffé de son observatoire, le massif du Mourre de Chanier et au premier plan Plein Voir et la forêt de Barbin, sont recouverts de neige.

A l’ouvert de la combe de la Glacière nous chaussons les raquettes et nous dirigeons directement vers le Petit Margès (1462m) en l’abordant de biais. Quelques pins, quelques églantiers, des buis de çi de là. La montée est douce et régulière. Sur le versant du Grand Margès une harde de chamois détale puis s’immobilise et nous observe. La crête du Petit Margès atteinte, le panorama est éblouissant : toute la partie Ouest du Var, des Alpes de Hautes Provence est à nos pieds. Émergent à l’horizon la Sainte Baume, la Ste Victoire, le Mont Ventoux, la montagne de Lure.

Quelques arbres sous la crête invitent à une pause médiane. Un peu de bois sec, une allumette, et la graisse du figatelli pétille et grésille sur la flamme...

Nous traversons la combe de la Glacière, rejoignons le GR et l’accompagnons sur les premiers contreforts du Grand Margès pour l’abandonner à hauteurs des ruines d’un abri de bergers. Poursuivre alors le thalweg et rejoindre la petite dépression qui le coiffe, bordé d’un bosquet de pins sylvestres, sous l’arrête sommitale du Margès.

Une harde chamois, couchée là au soleil, détale sous nos yeux pour s’immobiliser quelques mètres plus loin. Elle nous regarde traverser la cuvette enneigée et rejoindre le haut des falaises.

Sur la rive Nord du Verdon le Mourre de Chanier, le Petit Mourre et le Grand Mourre sont parfaitement identifiables, abrités derrière le rempart de roches et cheminées colorées de la Coudole. C’est l’occasion de vérifier l’itinéraire du lendemain.

Pour joindre le sommet du Grand Margès suivre alors la ligne de crêtes, le retour se fera selon le tracé du GR.


La Palud offre plusieurs gites. Sympathiques, à la portée de toutes les bourses, ils permettent en deux jours d’effectuer la grande boucle et de découvrir les rives sud et les rives nord du Verdon, par les crêtes, par les balcons, ou par le fond... La météo, la saison, et le soleil décidant du sens de rotation....