Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > RAu-delà > 1- Alpes de Haute Provence > Le Courradour (2157 m) Randonnée en raquettes

Le Courradour (2157 m) Randonnée en raquettes

mardi 14 novembre 2017

A partir de Peyresq, village abandonné et restauré avec bonheur, une randonnée en adret, le long d’une falaise, parmi genévriers, pins à crochets, mélèzes, alpage, à la croisée du Haut Verdon et des sources du Var.

mercredi 26 mars 2008, par jerome

Dénivellé : 630 m

Durée : 5h30

Départ : Peyresc (altitude : 1525 m)

Localisation : Haut Verdon

Cartes IGN au 1 / 25 000 : 3540 OT

JPG - 432.3 ko

L’extrait de carte ne suffit pas pour randonner : il est indispensable de disposer de la carte indiquée.

Suivre la D955 en direction de Colmars les Alpes et à hauteur de Thourame Haute prendre la D 908 en direction de La Colle Saint Michel.

Si vous cherchez un gite, à La Colle, l’ Oustalet sera votre refuge. La table de Louisette, de plus, n’est jamais quelconque....

La rando débute à Peyresq, à 4 kms de là.

JPG - 487.7 ko
Peyresq avec en fonds la montagne de Cordeil

Stationner à l’entrée de Peyresq, traverser le hameau. Au niveau de la dernière maison (Léonard de Vinci) prendre sur la gauche l’escalier, il passe devant une salle "Accueil" et une invitation à découvrir le sentier botanique. Le parcours, fléché en jaune, débute à cette bâtisse. Le départ est commun avec celui du sentier botanique. Il suit la bordure du banc rocheux sous et sur lequel Peyresc est édifié.

JPG - 568.7 ko
La falaise domine les Cougnetons

Le parcours se dirige initialement vers l’est, passe à proximité du captage d’une source, et s’élève régulièrement dans le forêt, en direction du nord est. Pins à crochets, genévriers, mélèzes en constituent les principales essences.

La falaise domine le plateau de Méailles et sa grotte, il surplombe également les Cougnetons offrant, de ci de là, des abris pour les chamois.

JPG - 310.3 ko
Sommet du Courradour avec le Grand Coyer sur la droite

Compter avec raquettes 3h30 pour arriver au sommet du Courradour. Celui ci est visible dès la sortie de la forêt. Il est coiffé d’un cairn surmonté d’un poteau. Abandonner alors le tracé fléché. Se diriger en suivant la dorsale médiane, directement vers le cairn et la "croix". Le sentier, lui, se poursuit vers le nord-est et contourne par l’est le sommet du Courradour en traversant une série de marnes et de calcaires instables. Avec les chutes de neige ce passage devient vite impraticable.

JPG - 302.6 ko
Le Plan de Rieu, Cabane Vieille et randonneurs au tout premier plan...

Au nord, à vos pieds le Plan de Rieu, la cabane pastorale de Cabane Vieille et une sente qui traverse tout le plan en direction des Coyers, en direction de la cabane des Pasquiers, cachée dans la forêt. L’herbe est rase en été, une roche délaminée et rougeatre affleure par plaques.

JPG - 222.7 ko
Cabane Vieille au printemps

C’est un plateau à la Giono où sur la neige demeurent les traces du passage d’un loup, et où le crissement des raquettes sur la neige gelée fait fuir de son trou de neige, dans un battement d’ailes sec, un tétras : profil de canard, toutes plumes noires, exceptées le long du bord de fuite des ailes un mince liseré de blanc....

"Ce plateau est un doux sorcier et un magnifique poète. il est très loin des hommes, il porte des villages morts. il n’a conservé que quelques habitants, les coeurs durs, les beaux bras, les deux mètres, ceux qui étaient trop grands pour aller se faire broyer par la meule des villes."
Jean GIONO - Manosque des plateaux

JPG - 253.1 ko
Nid d’un tétras dans la neige. L’empreinte des ailes y est encore visible...

Du sommet du Courradour apparaissent : au sud, le Mont Lachens, point culminant du Var, à sa droite la montagne de Roubion qui positionne Castellane, et tout à coté, sur l’horizon, le Mont Coudon se découpe pale sur le ciel.

JPG - 192.4 ko
Sur le bord du plateau, entre ciel et vallées

En poursuivant la rotation par l’ouest : le Pic de Chamatte qui surplombe le lac du Castillon, , le Pic de Rent, le Moure de Chagnier, le Chiran, la montagne de Cordeil, la barre des Dourbes qui cache Digne, le Cheval Blanc à l’ouest.

Au nord ouest la Tête de l’Estrop, les aiguilles d’Allos. Au nord : la Pointe de la Fréma qui émerge entre les Coyers, le Grand Coyer. Enfin, au nord est, le Mont St Honorat.

JPG - 411 ko
Peyresq vu de la croix et de l’aire des sculptures

Suivre vers l’ouest la bordure du plateau en une douce descente, herbes ou neige selon la saison. La vallée de Chasse est alignée à vos pieds, et le plateau de Pisse en l’air, prolongement du petit Coyer, sur l’autre versant, vous toise.

La sente rejoint le GR de Pays, tour du Haut Verdon, à hauteur du Pré de Thorame, à la cote 1780. Se diriger alors plein sud, traverser le lieu dit Le Suillet et retrouver Peyresq par l’aval, à hauteur de la croix et... des sculptures.

JPG - 148.2 ko
Buste sculptée sur l’aire enneigée

Portfolio
Feuilles de hêtre Feuille de frêne Chamois dans la barre de Cougnetons
P.-S.

Peyresq après la Grande guerre ne comptait plus d’homme valide. Le village est alors abandonné. En 1952 un homme avisé découvre le site et entraine ses amis dans une longue aventure : reconstruire et faire vivre ce lieu magique.

Aujourd’hui Peyresq est un centre de réflexions et de recherche. La flore numérique des 3AV, mise en ligne, est née de ces rencontres.

Pour plus d’informations sur l’esprit et les hommes qui ont été à l’origine de cette démarche, une visite sur le site de Peyresq s’impose.

JPG - 12.9 ko
Feuille de frêne
Photo A3V

A La Colle St Michel, plusieurs frênes bordent les chemins du hameau. Et, sur la route de Peyresq, vous traversez un bois de hêtres - dits aussi fayards.

JPG - 13.7 ko
Feuilles de hêtre
Photo A3V