Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > Rando Var > Iles d’Hyères et littoral > Port Cros : la Pointe du Cognet

Port Cros : la Pointe du Cognet

vendredi 10 novembre 2017

vendredi 2 octobre 2015

Sentinelle avancée du Massif des Maures, éloignée d’une quinzaine de kilomètres du continent, Port Cros s’étend sur 4 km de long pour 2,5 km de large ; elle culmine à 197m, au mont Vinaigre.
Soit une superficie de 650 hectares protégés et mis en valeur, depuis 1963, par le Parc National .

L’appelation de Port Cros vient de "Port Creux" dénomination due à la baie profonde située devant la hameau. Elle constitue un port naturel protégé du mistral par l’ilot de Bagaud.
Dénivellation : 180 m Durée : 2h 30

Localisation : A partir du Lavandou ou de la Tour Fondue à l’extrémité de la presqu’île de Giens.
22 euros la traversée au printemps 2004 à partir du Lavandou. Parfois les dauphins accompagnent le bateau, jouant avec la vague d’étrave ou sautant les vagues soulevées par la carène.

Lieu de départ : Le port de Port Cros

GIF Voir la carte IGN

Du quai, longer la plage vers le Sud et, arrivé au débouché du Vallon de la Solitude - statue de St Joseph - remonter le vallon. Dépasser le barrage et continuer en direction du Fort de la Vigie vers la crête du sud de l’île. La garance voyageuse accrochera vos pantalons : c’est une liane caractéristique, jadis cultivée pour teindre en rouge les tissus par extraction du colorant de ses racines ; une couleur autrefois fort prisée dans les armées, du temps où les pantalons étaient rouges ...

Longer la falaise vers l’Est, prendre par le Nord le mont Vinaigre, retrouver la falaise, puis la Pointe du Cognet. La pause aux différents points de vue s’impose...

Retour par la plage du Sud - agréable par vent d’Est - et le sentier du bord de mer. Compter 30 mn de la plage au débarcadère pour le retour.

Pour préserver le patrimoine les agents du parc arrachent ça et là des griffes de sorcières. Ces plantes exotiques et exogènes représentent un danger : les invasions biologiques sont considérées, au niveau mondial, comme la seconde cause d’extinction d’espèces et d’appauvrissement de la diversité biologique, après la destruction des habitats.

Et pour celles et ceux sensibles au mal de mer, un extrait de Lointain intérieur...

Lors de la guerre de succession d’Espagne, le conflit se développa sur tous les fronts : en 1704, les Britanniques s’emparent de Gibraltar, puis c’est l’invasion de la Provence par les troupes du duc de Savoie, Victor Amédée II.

Appuyées par la flotte anglaise, les troupes prennent Hyères et assiègent Toulon. La flotte mouille entre Brégançon, l’île du Bagaud et le cap Bénat.
"Ayant mis à l’eau plusieurs chaloupes, l’ennemi se rendit sur Bagaud, tua quantité de bestiaux qui appartenaient au commandant de Port Cros, en dépit des coups de canons tirés depuis la forteresse. Ils lui brulèrent sa barque chargée de bois pour Marseille, mais n’osèrent l’insulter dans ses forts."

La guerre dura jusqu’à la paix d’Utrecht en 1713. Entre temps l’île sera le théâtre d’un combat naval entre la flûte royale "La Baleine" et deux vaisseaux anglais.