Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > Rando Var > Centre Var > Cascade de Sillans

Cascade de Sillans

vendredi 10 novembre 2017

lundi 21 septembre 2015

La Bresque, au sortir de Sillans, se vaporise en une chute de plus de 20 mètres. Ses eaux proviennent des massif des Trois Croix et du Bessillon. Elles surgissent en plusieurs sources autour du chateau de Bresc.

La vaporisation de l’eau lors de la chute absorbe plusieurs degrés de température ambiante, apportant au pied et alentour de la cascade une fraicheur surprenante. La ripisylve est transformée en un jardin de verdure humide et frais, autour de vasques aux eaux claires, bleues vertes.
Dénivellation : 100 m Durée : 3h 00

Localisation : Centre Var, Sillans la Cascade, à l’est de Barjols. De St Maximin rejoindre Barjols puis Sillans.

Lieu de départ : Parking de Sillans. Stationner au croisement de la D 22 et de la D 560, à l’entrée du village.

Voir la carte IGN

Du parking aller vers le sud, suivre l’allée des platanes et prendre le chemin fléché qui descend vers le vallon de la Bresque. Dépasser les ruines du Vieux Moulin, le sentier plonge vers la cascade. De nombreuses marches rudimentaires ont été jadis aménagées.
La commune semblait vouloir laisser ce lieu à l’état le plus sauvage, à la seule découverte des randonneurs curieux...
Mais, au printemps 2004, des constructions en bois étaient en cours de construction. La grande fraicheur du lieu n’incite cependant pas à une station prolongée...

A partir de la vasque revenir sur ses pas et suivre le sentier en rive droite, humide et glissant par endroit. Il longe vasques et cascades sous des ramures moussues.

Le sentier débouche sur un chemin balisé en jaune orienté vers le sud. Le suivre jusqu’aux Tourons où il forme une boucle qui ramène au départ.

Les eaux collectées sur les massifs calcaires du Bessillon et des Trois Croix sont, comme celles de l’Huveaune , chargée en carbonates de calcium.
L’évaporation produite par la cascade favorise la précipitation de ce calcaire. Il se dépose le long de la cascade et dans le lit dans le rivière formant une roche aérée, appelée tuf, que les mousses colonisent rapidement.