Rando Var

Randonnées Var Provence Alpes

Accueil > RAu-delà > 1- Alpes de Haute Provence > Mourre de Chanier par la Portail de Blieux

Mourre de Chanier par la Portail de Blieux

mardi 14 novembre 2017

Randonnée raquettes

lundi 30 mars 2009

Le Mourre de Chanier est le point culminant des Préalpes du Verdon. Avec 1 930 m d’altitude il dépasse de peu son voisin, le Mont Chiran (1 905 m).

Le massif est constitué de trois pics : le Mourre de Chanier (1 930 m, à l’est de la chaîne), le Grand Mourre (1 898 m, à l’ouest) et le Petit Mourre (1 873 m au centre-nord). Un petit plateau, appelé la Grande Plaine, relie ces trois sommets. Bordé par des falaises à l’ouest il domine le Portail de Blieux (1604m).

Dénivellé : 700m

Durée : 4h00

Départ : Chapelle des Louches dite de St Pierre(altitude : 1230 m)

Localisation : Verdon

Cartes IGN au 1 / 25 000 : 3542 OT

JPG - 436.2 ko

L’extrait de carte ne suffit pas pour randonner : il est indispensable de disposer de la carte indiquée.

Emprunter la D 123. Elle débute au lavoir de La Palud et rejoint, via le col de la Croix de Chateauneuf, la D17 qui relie Rougon à Blieux.

Suivre la D17 vers le nord ouest en direction des hameaux des Subis et des Louches. Stationner à proximité de la chapelle de St Pierre.

JPG - 298.6 ko
Chapelle St Pierre

Une piste carrossable conduit en quelques lacets de la chapelle à la ferme des Paluds. Contourner la ferme par l’ouest et s’élever progressivement à travers la lande qui couvre le flanc du Mourre. Quelques cairns émergent au dessus des genêts et des buis. La sente à suivre passe sous la falaise de la Grande Plaine et au dessus de la barre des Baumonts où des abreuvoirs à moutons sont disposés.

JPG - 190.3 ko
Face au Chiran

La végétation est basse : le Mourre est une zone d’écobuage. Y pousse une pelouse à stippe penné qu’accompagnent renoncules, orchis, vesce faux sainfoin et millepertuis.

Laisser à main droite les couloirs de neige qui entaillent la falaise et se diriger vers le thalweg de l’Argilas. Monter alors plein nord en direction de la Grande Plaine.

JPG - 125.1 ko
Lac de Ste Croix en fonds

Le vent a poussé la neige en congères et dégagé les dorsales. Les suivre et gagner en hauteur. La crête ferme l’horizon ; elle domine la Grande Plaine. Poussée au dessus du vide la neige forme un mur de vires gelées. Elles empêchent l’accès à la crête et au sommet. Mais, à l’aplomb d’une arrête rocheuse, le mur de neige présente une déclivité plus humaine : quelques marches à creuser et l’autre versant se découvre. Toute la plaine est à nos pieds, blanche, lunaire. La Grande Plaine est un triangle magique où la neige virevolte en panaches affolés.

JPG - 127 ko
Les couloirs gelés

Sur le Mourre de Chanier , croupe molle, vaste, les strates calcaires affleurent. Elles datent du Jurassique supérieur, soit quelques 5 millions d’années. La falaise de la Grande Plaine fendue de nombreux couloirs est un petit bijou qui ouvre ses portes sur le monde d’en bas. Les nuages rampent dans la vallée, ils contournent les points hauts et cachent les gorges du Verdon. Par instants, le lac de Ste Croix, échappe à cette marée laiteuse.

JPG - 120.7 ko
Sommet du Mourre et mur de neige

Le sommet disparait sous la neige et les rafales chargées de cristaux de glace. Point de drapeau cocardier à planter, point de bouteille à message sibyllin à enterrer, seule l’obligation de restituer, au plus tôt, à Eole ces crêtes ventées.

La grande cavalcade débute alors : toute l’énergie bridée jusqu’alors est lâchée, toutes les langues de neige seront dévalées ; objectif La Paluuuuuuuuuds !

JPG - 140.5 ko
Objectif : La Paluds !!!!!!

Portfolio
P.-S.

JPG - 1.3 Mo

La D17 relie Rougon à Blieux. En fait la route est une piste à partir de la chapelle St Pierre. En hiver elle n’est guère conseillée qu’aux véhicules à 4 roues motrices. Voilà quelques années elle a même fait l’objet d’un film : "les naufragés de la D17"... où quelques résidents de La Paluds jouaient je ne sais quel rôle ....

La rumeur dit que ce fut un vrai un naufrage ......