Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.

Accueil > RAu - delà > 5 - Vaucluse

5 - Vaucluse

Couché de tout son long - vautré écrivait Giono - entre Durance et Calavon, le
Lubéron est une terre de sortilèges chantée par Henri Bosco, un pays de résistance exalté par René Char, la montagne secrète au pied de laquelle Albert Camus a choisi d’oublier Sisyphe et dormir à jamais.

Centre d’échanges dès la préhistoire, pays d’accueil et de refuge, le Lubéron n’a jamais été une frontière pour les hommes.

"Nous regardions couler devant nous l’eau grandissante. Elle effaçait d’un coup la montagne, se chassant de ses flancs maternels. Ce n’était pas un torrent qui s’offrait à son destin, mais une bête ineffable dont nous devenions la parole et la substance. Elle nous tenait amoureux sous l’arc tout-puissant de son imagination.
Quelle intervention eût pu nous contraindre ? La modicité quotidienne avait fui, le sang jeté était rendu à sa chaleur. Adoptés par l’ouvert, poncés jusqu’à l’invisible, nous étions une victoire qui ne prendrait jamais fin."

René CHAR - Fureur et Mystère, La Pléiade p 275

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.