Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > RAu - delà > 4 - Bouches du Rhône > Sainte Baume et Garlaban

Sainte Baume et Garlaban

"Qui a donc passé là ? Qui a marqué ce coin de terre d’une empreinte si puissante ? Quel est ce rocher ? Quelle est cette forêt ? Quel est enfin ce lieu où tout nous semble plus grand que nous ?"

HD Lacordaire - Sainte Marie Madeleine.

Le sol

Située au cœur d’une région calcaire aux reliefs élevés, la Sainte Baume culmine à 1147m. Orientée est ouest comme tous les chaînons voisins par le contre coup du plissement pyrénéen, la Sainte Baume protège et isole sur son versant Nord une hêtraie relictuelle, inhabituelle sous ces latitudes, et que cernent garrigue, pinède et chênaie.

Ces massifs sont parcourus par un réseau d’eau souterrain des plus complexes. La dépression, par exemple, qui occupe le plateau agricole au pied de la Sainte Baume forme en hiver un lac éphémère qui se vide par infiltration en alimentant en partie les sources de l’Huveaune et les résurgences du vallon de Castelette.

Dans ce secteur calcaire deux affleurements insolites :

- Les grés, près de Sainte Anne d’Evenos, avec une structure en boules caractéristique ;
- La coulée de lave qui constitue le socle du château d’Evenos, coupe la route conduisant au Gros Cerveau, et se retrouve au rocher de l’Aygue du Beausset comme au Cap Sicié. Elle provenait d’un volcan aujourd’hui englouti en Méditerranée.

Quant au Garlaban, sentinelle avancée de moindre élévation, il offre le long de ses sentiers littéraires, l’occasion de revisiter les ouvrages de notre enfance, dans un exceptionnel panorama à 360 °.

La végétation

Le massif de la Sainte Baume exerce sur tout visiteur une forte empreinte : l’imposante barre rocheuse ombrage une forêt exceptionnelle : c’est une hêtraie pluricentenaire à ifs et houx.

Le versant nord de la forêt de Morières, constitué de bosquets d’érables, frênes et chênaies surprend aussi par sa luxuriance et sa fraicheur.
Entre les plateaux de Signe et de Siou Blanc la ripisylve du Gapeau aligne sur 60 km "une coulée étroite de forêt médioeuropéenne pénétrant en doigts de gant au coeur de zones beaucoup plus méditérranéennes, brulées et asséchées par le soleil et par le vent", selon les termes du "Guide du naturaliste dans le Var" Editions LIBRIS 2003

La faune

Très diversifiée parmi les oiseaux notamment nicheurs qui profitent des coulées de verdure entre plateaux et chaînons calcaires, la faune est très pauvre en mammifères.

Les hommes

La hêtraie de la Sainte Baume, les grottes et les sources ont contribué à donner à ce site sa dimension sacrée. La Provence a été évangélisée dès la 2ème moitié du Ier siècle. Jean CASSIEN, venu d’orient en 414, fonde l’abbaye de St Victor à Marseille et deux couvents à La Ste Baume. Nombreux sont les lieux qui gardent le souvenir de Saint Cassien : baou, aven, sommet, lac, etc...L’édification à Saint Maximin d’une basilique, troisième tombeau de la chrétienté, comme l’installation de chartreux à Montrieux, de moniales à Saint Pons ont conforté cette vocation.